Salut à tous !
 
J’en ai déjà parlé il y a quelques temps via une page de grimoire (cf : cette page de grimoire), et ce soir je vous propose de développer un peu le sujet des générateurs en tourmaline noire :
Il s’agit d’un petit instrument composé d’un cône central soit en tourmaline noire, soit en cristal de roche, et de 7 pointes en tourmaline noire qui forment un heptagramme. A mes yeux, il s’agit là d’un outil indispensable à tout praticien, ne serait-ce que par précaution. Alors, comment fonctionne-t-il ?
 
Dans un premier temps, faisons un petit rappel sur l’usage de la tourmaline noire de manière occulte (et j’insiste sur cela : de manière occulte, donc pas de lithothérapie !).
La tourmaline noire est utilisée pour repousser les attaques occultes malveillantes, c’est pourquoi bon nombre de fétiches de protection ou de pierres gardiennes sont faites à partir d’un morceau de tourmaline noire. C’est donc cette faculté à repousser les attaques que l’on va exploiter sur cet instrument.
 
Le générateur se place sous le lit, puisque c’est là où vous passez le plus de temps au sein de votre foyer. Ainsi, vous serez sous son influence directe le plus longtemps possible. Si une attaque devait s’opérer sur vous, par logique elle vous atteindra la nuit, là où les énergies lunaires sont favorables à l’attaque, mais là aussi où vos défenses psycho-spirituelles sont au plus bas. Le rôle du générateur est de capter cette attaque via la pointe du cône, puis de la répartir sur les 7 pointes pour enfin la dissiper aux alentours et ainsi la neutraliser.
 
Toutefois, attention ! Pour être pleinement efficace, le générateur ne doit pas se trouver dans une pièce polluée d’énergie négative (ce qui arrive si le générateur dissipe une attaque). Il convient alors de purifier régulièrement l’environnement directe (la chambre donc) avec une purification de contrôle, ce qui est amplement suffisant. La méthode importe peu, mais faire sonner un bol chantant reste à mon avis la méthode la plus simple, rapide et efficace pour cela.

Un commentaire sur “Le générateur en tourmaline noire”

Laisser un commentaire