Les couleurs de la magie

Salut à tous !

Aujourd’hui j’ai envie de m’exprimer sur l’un des beaucoup trop nombreux concepts New Age qui se répandent plus vite que la Peste au sein de notre communauté. Soyons honnêtes, qui parmi vous n’a jamais vu ce tristement célèbre « argument » : la Magie n’a pas de couleur ?

Alors oui, de nos jours les « couleurs » de la Magie, c’est du grand n’importe quoi. On trouve des couleurs sorties d’on-ne-sait-où, comme les prétendues magies rose, bleue, brune, jaune, orange et j’en passe… (j’ai quand même réussi à tomber sur la magie « phénix », c’est dire le niveau de CONNERIE qu’on a atteint à notre époque…).

Donc, la connerie des couleurs, c’est un fait. On trouve de tout et n’importe quoi, avec des pseudos-justifications de plus en plus farfelues. Mais à un moment, il faut aussi s’appuyer sur des faits et des connaissances solides. Le fameux argument « La Magie n’a pas de couleurs » dérive directement de ce concept New Age qui consiste à tenter d’inventer de nouveaux courants et de les justifier par du bricolage. On trouve notamment la Magie de la Glace et de la Foudre, chose totalement illégitime car ne faisant pas partie des éléments akashiques naturels…

Le problème, c’est que les praticiens modernes, qui désirent apprendre, ont tendance à généraliser le concept, en clamant haut et fort que la Magie n’a pas de couleurs. Alors aujourd’hui, par le biais de cet article, je m’adresse à tous ceux qui ont, ne serait-ce qu’une seule fois, écrit ou prononcé ces mots : »La Magie n’a pas de couleur ». N’allez pas me faire croire qu’aucun d’entre vous n’a jamais pensé ça. Et c’est normal ! On vit dans une époque de désinformation, où il est difficile de se fier à ce que l’on lit ou l’on voit, y compris au sein des médias…

MAIS ! Prenons un exemple simple, par analogie : un marteau est un outil, même si vous l’utilisez pour défoncer le crâne de quelqu’un, sa fonction première est d’être un outil. Est-ce que cela vous arrive souvent de clamer haut et fort qu’un marteau n’a pas de fonction ? Idem pour une fourchette, allez soyons fous dans les exemples ! Soyez honnête avec vous-même : à la lecture du mot fourchette, à quoi avez-vous pensé ? A un repas, à manger, vous nourrir, tous ces concepts positifs et aux besoins vitaux. Ok, mais si vous utilisez votre fourchette pour crever les yeux d’un collègue que vous ne supportez-pas, diriez-vous aussi que c’est la faute de la fourchette, qu’elle n’a pas de fonction principale et que donc, ce n’est que votre volonté qui a servi vos actes ? Une fourchette, tout comme un marteau, a une fonction première, ce sont des outils qui ont été conçus pour un usage bien précis. Les utiliser d’une autre manière ne change en rien leur nature. Nous pouvons à ce titre prendre l’exemple inverse : prenons un magnifique Desert Eagle, une arme de poing particulièrement puissante conçue avant tout pour blesser. Si vous utilisez la crosse de l’arme pour planter un clou, diriez-vous que l’arme n’est pas faite pour tuer ?

Il en va de même pour la magie. La « couleur » de la Magie / Sorcellerie est totalement indépendante de la volonté et l’intention du praticien, chose que le New Age commercial a ravagé… La Magie blanche décrit des pratiques axées sur le soin et la bienveillance. La Magie noire décrit des pratiques tournées vers la destruction et la malveillance. C’est là leur essence même. Et pourtant, j’insiste sur ce point, ces deux formes de magie peuvent être déviées et utilisées de manière différente dans le but de servir un objectif totalement contraire à leur raison d’être. Ça peut arriver, et ce bien plus souvent qu’on pourrait le croire, et c’est là la seule véritable influence de l’intention. La Magie est, et le praticien oriente. Ni plus, ni moins. Un dernier petit exemple de la vie quotidienne, toujours par analogie : combien d’entre nous, on eu recours à un « couteau pointu » pour substituer un tournevis pour monter un meuble ? Allez ne faites pas les timides ! Un couteau ménager, c’est pour couper des aliments. Un tournevis, c’est pour visser / dévisser. Et pourtant, ces deux outils peuvent être utilisés pour tuer…

Voici donc la conclusion de cet article : OUI, la Magie / Sorcellerie a deux couleurs parfaitement légitimes et historiques : la Blanche et la Noire. Mais ce ne sont que des classifications en fonction des énergies utilisées, des domaines d’influence, des objectifs possibles et des phases lunaires favorables (Pleine Lune = Lune Blanche = énergie positive = Magie « Blanche », et Nouvelle Lune = Lune Noire = énergie négative = Magie « Noire ») Mais elles restent un instrument, avec des fonctions et des prédispositions. Rien n’empêche un praticien de s’en servir de manière dérivée, mais ce n’est pas une raison valable pour se permettre de dire que la Magie / Sorcellerie n’a pas de couleur : la base est immuable, ce n’est que l’usage qui altère leur valeur.

Laisser un commentaire